Ce morceau de musique indie-pop a l’air de rien et pourtant, il a de quoi vous sidérer par sa conception. Il n’y a pas si longtemps, l’idée d’une composition originale par une intelligence artificielle était considérée comme saugrenue mais il fallait bien que cela arrive, c’est aujourd’hui une réalité.

Le morceau que vous venez d’écouter, « Daddy’s car », est née de la recherche des ingénieurs du programme Flow Machines de Sony, à partir d’un échantillon de 13 000 morceaux des différents genres que l’on trouve partout dans le monde. Un artiste, Benoît Carré, un humain cette fois, y a apposé les instruments et les paroles pour rapprocher la mélodie d’un morceau écoutable.

Au vu du résultat, Sony prévoit de publier l’an prochain un album entier de morceaux composés par ses robots.