« Un mélange de clarté et d’humour », voilà ce qui a fait la réputation de l’agence MVRDV selon son fondateur Winy Maas. Après avoir réinventé l’architecture pour de nombreux projets européens depuis sa création en 1993, le bureau d’architectes basé à Rotterdam vient de pondre un immense projet dans la ville de Tianjin, au sud de Pékin, en Chine.

Son nom : « The Eye », c’est une bibliothèque de 33 700 mètres carrés qui semble sortir d’un film de science fiction. Un auditorium sphérique se trouve au milieu de l’édifice et reprend la forme d’un globe oculaire en trois dimensions. Au total, la sphère compte plus d’un million d’ouvrages sur ses étagères ondulées qui s’étendent jusqu’au parvis du bâtiment. Chaque niveau d’étagère est adapté pour accueillir des lecteurs. Ce dispositif dessine à la fois les marches, des places assises et les parois du bâtiment. « La conception de la bibliothèque permet de « voir et d’être vu », explique Winy Maas. Il décrit en outre cette bibliothèque comme un symbole de la rencontre entre le savoir et les médias.

La bibliothèque comprend des espaces tout autour de cette sphère avec ce qui pourrait ressembler à des déclinaisons du savoir offert par ces livres. On y trouve donc des salles d’enseignements, des aires de lectures et de discussions où les enfants et les personnes âgées s’y retrouvent grâce à un aménagement adapté.

Des espaces de travail à partager avec des installations informatiques et des bureaux sont également disponibles. Le sous sol est consacré aux archives et les terrasses peuvent accueillir des évènements.

Cette sublime bibliothèque d’un genre nouveau fait partie des cinq bâtiments commandés par l’Institut d’urbanisme et de design de Tianjin. Ce dernier souhaite développer un nouveau centre culturel du district de Binhai.

Maintenant que l’objet physique semble devenir une pièce de musée face à la dématérialisation de l’information, le livre a, au moins, un sanctuaire prêt à l’accueillir.

mvrdv.nl