Et si le monde virtuel pouvait interagir avec le monde réel ? Serait-il possible d’incorporer des éléments numériques dans notre environnement naturel et d’interagir avec eux ?

SixthSense_Camera

C’est le postulat initial de Pranav Mistry, génie des temps modernes, étudiant aux Etats-Unis où il travaille en tant qu’assistant de recherche au Media Lab du Massachusetts Institute of Technology afin d’obtenir son doctorat. Son but : « libérer les pixels enfermés dans une boite rectangulaire et les apporter à la vie de tous les jours. »

Le numérique s’invite dans la vie réelle

Partant du constat que le manque de liaison entre le cyberespace et notre environnement naturel contribue à amplifier la fracture numérique, ce jeune étudiant indien s’est lancé dans de vastes recherches afin de combiner ces deux univers. Il présente, en 2009 au cours d’une conférence TED, un nouveau genre d’ordinateur dématérialisé ne nécessitant  ni souris, ni écran, pas même de tablette tactile, il s’agit de la technologie SixthSense. Un projet révolutionnaire ou l’Homme trimbalerait son petit univers numérique partout avec soi.  Ce dispositif est constitué d’une webcam, d’un mini vidéoprojecteur munis d’interfaces d’échanges et de capacités d’analyse de mouvements et d’images, le tout piloté par un téléphone mobile qui garanti l’accès à Internet. Les capteurs placés à l’extrémité des doigts permettent au cellulaire de reconnaître les différents mouvements et représentent en quelque sorte, le lien unifiant monde virtuel et réel.

Pranav Mistry et un prototype de la technologie SixthSense
Pranav Mistry et un prototype de la technologie SixthSense

Avec SixthSense, il sera ainsi possible de projeter un écran virtuel sur n’importe quelle surface. Plus besoin d’écran pour consulter vos mails, projetez-le sur le mur de la mairie du coin, plus besoin d’appareil photo, vos doigts munis des récepteurs feront office d’écran. En parallèle, le créateur a déjà développé des applications comme la possibilité d’obtenir les références, ou le prix d’un livre, d’un aliment en mettant l’objet devant la caméra. Bref, vous l’aurez compris, l’imagination apparaît comme la seule limite à cette innovation.

Une invention mûrement réfléchie

Prolongeant le concept de réalité augmentée, SixthSense s’inscrit dans une démarche d’humanisation des nouvelles technologies. Il vise à réduire la fracture numérique et la dépendance de l’être humain à la machine. Il s’agit de rendre les nouveaux outils plus intuitifs, plus ergonomiques et surtout, de les adapter à la gestuelle humaine naturelle. SixthSense pourrait donc être ce lien qui favoriserait les interactivités entre les nouvelles technologies et le monde qui nous entoure. Ce nouveau projet illustre parfaitement les perspectives d’avenir concernant le contrôle des outils informatiques par de nouvelles interfaces : les mains, les yeux, la pensée ?  Bienvenue dans la cinquième dimension.

SixthSense pour tous

En un sens, cette nouvelle technologie offre aussi des perspectives plus néfastes. Et si Kim Jong-Un tombait sur une offre SixthSense à moins 50% en surfant tranquillement sur la toile ? Espionnage, contrôle des individus renforcé,  propagande, ect.  La liste est longue et les possibilités pour les dictateurs de renforcer leur pouvoir seraient multiples. De même, la fusion du monde virtuel et réel occasionnerait de nombreux troubles liés à la sécurité, au respect de la vie privée. S’ajoute à cela les problèmes de consommation d’énergie ou encore des interrogations liées à la fonctionnalité de SixthSense. Marcher dans la rue avec un microphone et une caméra autour du cou peut se révéler assez incommodant.

Kim Jong-un et sa nouvelle trouvaille
Kim Jong-un et sa nouvelle trouvaille

Autant de questions qui ont déjà taraudé l’esprit de Pranav Mistry et de ses acolytes. Une solution a été trouvée : le 27 janvier 2012 il a décidé de mettre son invention en open source, avec les plans de son prototype, le code source de SixthSense, ect. Ainsi, tout le monde peut prendre part à cette innovation afin d’y apporter les modifications nécessaires de manière à la rendre davantage  fonctionnelle. En parallèle, Pranav Mistry et le MIT continuent leurs recherches afin de trouver eux aussi des améliorations. D’ailleurs SixthSense devrait bientôt pouvoir se passer des capuchons colorés qui captent les mouvements. Même si la commercialisation n’est pas encore d’actualité, cette technologie pourrait révolutionner littéralement le monde virtuel et réel.

Comme quoi, les Google Glass pourraient rapidement devenir obsolètes.